Anthophores plumeuses

Anthophora plumipes en train de butiner
Anthophora plumipes en train de butiner Ivo Antušek
  • Famille : Apidae
  • Ordre : Hyménoptère
  • Régime alimentaire : Nectar et pollen
  • Taille : 12 à 16 millimètres
  • Activité : Diurne

Pour les trouver sur l'hôtel à insectes, cherchez ce motif

Emplacement des Anthophores plumeuses sur l'hôtel à insectes

Avez-vous vu cet insecte ?

Généralités

L’Anthophore plumeuse est une abeille solitaire qui, donc, n’a pas une vie sociale de groupe comme les abeilles domestiques bien plus connues du grand public. Cette abeille est assez trapue pour être plus facilement confondue avec un bourdon qu’avec ses congénères. Elle n’en a pas moins un vol rapide et précis.

C’est une abeille solitaire la particularité d’être terricole, c’est-à-dire qu’elle élabore son nid directement dans la terre.

Cycle biologique

Gros plan d'Anthophore plumeuse vue de côté
Gros plan d'Anthophore plumeuse vue de côté USGS BEES

Cette abeille solitaire n’a qu’une seule génération par an (univoltine). Les mâles comme les femelles hivernent au stade adulte (imago) dans la cellule, le nid, dans lequel ils se sont développés.

Émergent au printemps, cette abeille est un très important pollinisateur à ce moment-là et notamment grâce à sa résistance au froid en grande partie due à sa pilosité. Après s’être reproduite, la femelle prépare un nid de préférence dans de l’argile et en forme de tube de trois à dix centimètres de long avec quelques cavités latérales. Le nid est souvent placé à côté de plusieurs dizaines voire centaines d’autres nids d’autres femelles.

Alimentation

L’Anthophore plumeuse transporte nectar et pollen sur ses tibias et ses métatarses. Elle est capable de butiner loin de son nid et sa langue lui permet d’atteindre des corolles profondes. Elle fréquente plus de dix familles botaniques différentes rien que pour le pollen et encore plus pour ce qui est du nectar.

Vidéo d'une Anthophore plumeuse

Anthophore plumeuse en train de butiner

Dans le banc refuge

L’Anthophore plumeuse apprécie tout particulièrement l’argile (murs en vieux torchis, talus, vieux murs en pierre sèche, etc.) qu’on lui a apporté ici pour la favoriser en particulier.