Chrysopes

Chrysope sp. sur fleur
Chrysope sp. sur fleurThomas Bresson
  • Famille : Chrysopidae
  • Ordre : Névroptères
  • Régime alimentaire : Carne au stade larvaire, pollen et miellat au stade imago (adulte)
  • Taille : De 10 à 15 millimètres
  • Durée de vie : De plusieurs mois à un an
  • Activité : Crépusculaire et nocturne

Pour les trouver sur l'hôtel à insectes, cherchez ce motif

Emplacement des Chrysopes sur l'hôtel à insectes

Avez-vous vu cet insecte ?

Généralités

Il existe environ 50 espèces différentes de chrysopes en France, la plus répandue et la plus connue étant Chrysoperla carnea sensu lato ou Chrysope verte, Demoiselle aux yeux d’or. De couleur verte durant la belle saison, elles se parent d’une couleur rose à rouge brique durant la mauvaise saison. Les chrysopes ne fréquentent pas de milieu spécifique et peuvent se retrouver partout, notamment en milieu urbain dans un Banc Refuge et si la nourriture est disponible en suffisance. Certaines espèces affectionnent même les constructions humaines pour passer l’hiver bien abrité.

Cycle biologique

Ponte de chrysope sous feuille
Ponte de chrysope sous feuille Dinesh Valke

La ponte est originale et compte en général 2000 œufs. On les trouve habituellement sur la face inférieure d’une feuille au bout d’un fil de soie ou pédicelle et ceci afin de protéger les œufs. En effet les fourmis et autres prédateurs qui pourraient être intéressés par ces œufs ne les repèrent pas, passant à côté des fils de soie sans les apercevoir. S’en suivent en règle générale trois stades larvaires avant la formation de l’imago qui va à son tour se reproduire. Certaines espèces n’ont qu’une seule génération par an (univoltine) alors que d’autres en comptent plusieurs (multivoltine). Durant la période hivernale la grande majorité des espèces entrent en diapause, diminuant leur activité métabolique pour patienter jusqu’au printemps et effectuer la première ponte de l’année.

Ponte de chrysope

Vidéo d'une ponte de crysope accrochant ses œufs au bout d'un fil de soie pour les protéger

Alimentation

Larve de chrysope avec cadavres de proies sur le dos
Larve de chrysope avec cadavres de proies sur le dosff57

La larve est carnivore et pique, à l’aide d’un stylet, ses proies pour y injecter une salive qui dissout les tissus qu’elle aspire ensuite. Le stade larvaire est très intéressant pour les jardiniers en herbe autant que pour les agriculteurs car les larves de chrysopes sont particulièrement voraces en matière de pucerons pouvant en dévorer plus de 500 au cours de leur développement ! Elles consomment également :

  • Acariens
  • Cochenilles
  • Jeunes larves de chrysomèles (comme des doryphores, etc.)
  • Psylles
  • Cicadelles
  • Jeunes chenilles de papillon
  • Thrips
  • Et œufs de très nombreux arthropodes

Certaines espèces ont la particularité de mettre le cadavre de leurs proies sur leur dos pour se dissimuler et moins attirer les prédateurs. Arrivées à l’âge adulte les chrysopes changent de régime alimentaire pour se nourrir de miellat (liquide excrété par les pucerons) et de pollen. Elles participent ainsi à leur échelle à la pollinisation des plantes.

Dans le banc refuge

Dans le banc Refuge les chrysopes sont attirées par un lieu propice à leur hivernation. Proche du patrimoine arboré par définition, le banc Refuge est un lieu tout indiqué pour cette espèce d’auxiliaire de culture à spectre large (qui dévore tous types de ravageurs, notamment en milieu urbain et ceux raffolant des arbres).

Nous lui avons donc préparé des ouvertures horizontales telles que les chrysopes apprécient (hauteur d’ouverture) et leur avons disposé de la paille en abondance pour les protéger du froid.