Forficules

Forficule en gros plan sur sa feuille
Forficule en gros plan sur sa feuille Jean-Daniel Echenard
  • Famille : Forficulidae
  • Ordre : Dermaptère
  • Régime alimentaire : Principalement œufs ou larve, mais aussi végétaux
  • Taille : Environ 15 millimètres
  • Activité : Nocturne

Pour les trouver sur l'hôtel à insectes, cherchez ce motif

Emplacement des Forficules sur l'hôtel à insectes

Avez-vous vu cet insecte ?

Généralités

Forficule en gros plan sur fond blanc
Forficule en gros plan sur fond blanc ArtMechanic

Le forficule, plus largement connu sous le nom de perce-oreille, du à ses mandibules qui ne font en rien mal à la peau humaine bien trop épaisse pour elles, est aussi bien un atout qu’un désagrément pour les végétaux.

Un atout parce que le forficule est un prédateur redouté des pucerons qu’il dévore avec délectation, en mangeant l’équivalent de son poids par jour.

Un désagrément car, quand il n’a plus de pucerons à se mettre sous les pinces, le forficule peut s’en prendre aux fruits pour se nourrir, les blessant dans l’opération.

Cycle biologique

De novembre à janvier la femelle pond une première portée, puis une deuxième en mars ou avril le tout au fond d’un terrier.

Les environs 80 œufs ainsi pondu écloront entre 10 jours et 3 mois plus tard en fonction des conditions climatiques ambiantes.

Une fois les œufs éclos s’en suivront 4 stades larvaires consécutifs dont le premier fera l’objet de soin maternels (et oui ).

Arrivé à l’automne tous les forficules sont arrivés à l’âge adulte et sont prêts à passer à l’hiver.

Forficule en déplacement

Forficule cherchant ses proies au sol

Alimentation

Extrait de la Revue La Nature 1873
Extrait de la Revue La Nature 1873 Maurice Girard - La Nature - Revue des sciences

Le forficule n’a pas toujours très bonne réputation chez les jardiniers. En effet il peut se nourrir de certaines fleurs comme les dahlias, chrysanthèmes ou celles de roses, mais il peut aussi s’attaquer aux pêchers ou aux abricotiers.

À contrario le forficule a tendance à se nourrir de bon nombre de ravageurs de cultures quand ceux-ci sont présents sur son territoire. Il dévore ainsi pucerons, psylles et autres chrysomèles lors de ses chasses nocturnes effrénées.

En résumé, son alimentation lui donne une double casquette intéressante en arboriculture générale (comme dans le cas de ce banc Refuge) et plus complexe en matière de jardinage et d’agriculture. Cela ne l’empêche pas pour autant de se nourrir également de champignons, de microflore et même de lichens 

Dans le banc refuge

Dans le banc Refuge, le forficule viendra se réfugier durant la journée dans de la fibre de bois fragmentée, nid douillet pour lui en attendant la nuit pour sortir.

Grimpant sur les arbres il les débarrassera de tous les indésirables jouant à merveille son rôle d’auxiliaire.

Nombre de petites araignées prédatrices trouveront dans ce refuge à pince oreille un lieu de prédilection pour venir se réfugier ou se reproduire.