Mégachiles

Mégachile sp. En train de collecter du nectar
Mégachile sp. En train de collecter du nectar Bob Peterson
  • Famille : Megachilidae
  • Ordre : Hyménoptère
  • Régime alimentaire : Pollen et nectar
  • Taille : 5 à 20 millimètres
  • Durée de vie : 1 à 3 mois pour les adultes
  • Activité : Diurne

Pour les trouver sur l'hôtel à insectes, cherchez ce motif

Emplacement des Mégachiles sur l'hôtel à insectes

Avez-vous vu cet insecte ?

Généralités

Relativement frêles à première vue, les mégachiles sont des abeilles solitaires connues pour leur habitude à couper des feuilles pour operculer l’entrée des cellules dans lesquelles elles pondent leurs œufs.

C’est le genre d’abeilles regroupant le plus d’espèces avec plus de 500 représentantes. Particulièrement menacées les mégachiles ont un rôle de pollinisation tel qu’il devient essentiel de travailler à leur sauvegarde.

Cycle biologique

Les mégachiles passent l’hiver dans leur cellule sous le stade dit de prénymphe (juste avant la larve) puis se transforment en larve et en adulte avant de sortir au grand jour. Les mégachiles quittent alors leur nid pour se reproduire quasiment dans la foulée.

La femelle prépare ensuite le nid en forme de tube dans lequel elle va disposer de la nourriture dans des cellules mises bout à bout et cloisonnées par de l’herbe mâchée ou des pétales selon les espèces.

Nidification demégachile

Mégachile en train de couper des feuilles pour operculer ses nids

Alimentation

Gros plan de la tête d'un mégachile
Gros plan de la tête d'un mégachile USGS BEES

Les mégachiles étant particulièrement nombreuses autant en nombre d’individus qu’en nombre d’espèces, elles ont un rôle clef dans la pollinisation. Se nourrissant de pollen et de nectar et visitant un très grand nombre de plantes différentes pour ce faire, les mégachiles sont à surveiller en matière de conservation et mériteraient qu’on en apprenne plus sur cette famille.

Dans le banc refuge

Les mégachiles sont des abeilles sauvages qui ont besoin de tubes pour y déposer leurs œufs qui deviendront larves. Nous produisons nous-même les tubes qui servent à remplir le banc Refuge.

Pour cela nous récoltons de la renouée du Japon, une plante invasive, ce qui nous permet à la fois de valoriser une plante qui ne fait jusque-là que gêner, mais aussi d’éviter de devoir produire des tubes en carton comme le font d’autres et le tout en effectuant un suivi des sites de récolte. Tout le monde y gagne !